La peinture et moi.


Pendant plus de 60 ans, j‘ai été persuadée qu’en matière de dessin et de peinture, j’étais d’une nullité absolue. Ce qui ne m’empêchait pas de baver d’envie devant les tableaux en rêvant d’être, un jour, capable de réaliser n’importe quoi qui puisse ressembler, de près ou de loin, à tout ce que j’admirais.

En mai 2006, Brigitte, responsable de la culture à l’hôpital où je travaillais, disposait des tableaux dans les couloirs du pôle administratif, et moi, fidèle à mes habitudes, je m’extasiais et enviais les artistes.

Brigitte me demanda pourquoi je n’essayais pas de m’y mettre alors que, selon toute vraisemblance, j’en mourrais d’envie.

- "C’est vrai, lui répondis-je, mais je suis nulle de chez nul !"

- "Cela n’existe pas les nuls en peinture, me rétorqua Brigitte !"

- "Oh si, dis-je, j’en connais au moins une : moi !"

Elle m’expliqua alors que je devrais au moins essayer, et qu’il existait, au sein de l’établissement, un atelier avec une artiste professionnelle qui guidait les amateurs et les aidait à réaliser leurs souhaits.

Bien certaine que cela ne servirait qu’à confirmer mon incapacité, mais réconfortée à l’idée que, le ridicule ne tuant plus, je ne risquais pas ma vie, je me suis présentée à cet atelier à la rentrée de septembre.

Je suis arrivée les mains dans les poches, ne sachant absolument pas ce qui était nécessaire, en précisant bien à quel point j’étais nulle !

Après quelques plaisanteries, le groupe m’a accueillie, l’une m’avançant une toile, l’autre me prêtant ses pinceaux, Hermine, notre mentor, me demanda ce que je souhaitais peindre. Je répondis que j’aimerai essayer un paysage.

Bien entendu, je n’avais aucun modèle, ni aucune idée, aussi Hermine me présenta une série de photos pour que je fasse mon choix. Je fus attirée par un sous bois d’automne et je le choisis.

- "Si tu n’as jamais peint, cela va être difficile, me dis Hermine."

- "De toute manière, lui répondis-je, tout va être difficile, alors autant essayer avec ça !"

Et j’ai essayé, grâce aux conseils avisés d’Hermine, et j’ai été fort surprise de ce que j’avais réussi à produire. C’est le tableau numéro 1 de ce site, "Rêverie d'automne".

Depuis, j’essaie de progresser, en observant les travaux des autres et en suivant les stages d’Hermine. Cette activité est pour moi une aide certaine dans mon quotidien : elle m’a permis de faire face à certains aléas de la vie.

Mes amis et tout mon entourage sont enthousiastes devant mes œuvres mais moi, je continue à m’étonner de mes réalisations, et je doute toujours autant, devant chaque nouvelle toile, de ma capacité à la mener à bien.

Je vous propose de vous faire vous-même une idée en consultant ce site. 

Bonne visite.

Nicole G.